L’histoire du festival

Le festival « Les Eguillennes » est l’évolution d’une histoire qui naissait, il y a plus de 15 ans, au sein de la petite commune Haute-Saônoise d’Eguilley sous forme d’un apéro-concert sur remorque agricole en plein champ ! L’événement deviendra vite une fête de la musique en habit de festival.

 

DenebHistoire1998

1998

Naissance des Eguillennes...

En juin 1998, afin de fêter la musique autrement qu’habituellement, il a été décidé d’organiser en plein air un festival de musique, entièrement gratuit, où la musique sous toutes ses formes y serait reine. Le nom de cette manifestation a été choisi en fonction du lieu où elle allait se dérouler : au Hameau d’Eguilley. C’est avec très peu de moyens techniques et un budget constitué uniquement de fonds personnels que les membres de l’association NATURE, encouragés par les anciens et aidés par les jeunes, créèrent les premières Eguillennes.

 

DenebHistoire1999aDenebHistoire1999b

1999

Après le succès remporté lors du 1er millésime, encouragée et soutenue par la commune de Recologne-les-Rioz, comblée par l’enthousiasme des quelques 360 personnes qui ont assisté à ce premier festival, l’association NATURE, pour répondre à l’attente, décide de renouveler cette expérience et met en place son 2ème festival.

L’envie d’offrir plus, de faire mieux, les compétences et l’investissement de chacun, le renforcement des moyens techniques et financiers, tous les ingrédients sont là pour que l’édition 99 soit une parfaite réussite :

  • 2 scènes sont mises en place :
  • Une première réservée dans un premier temps aux apprentis musiciens, deviendra grâce à l’animation des «DJ» locaux, le secteur de défoulement pour tous les «accros»’ des ambiances Techno.

Sur la deuxième, 6 groupes régionaux, de styles différents, offriront durant toute la nuit le meilleur de leur répertoire afin d’enflammer la foule des spectateurs venus nombreux pour les découvrir.

Diverses animations et jeux sont prévus pour compléter le programme :

  • Apprentis musiciens.
  • Pesée de jambon.
  • Cracheurs de feu.
  • Filet garni.
  • Jongleurs.

Pour cette 2ème édition, les premiers sponsors sont là, entreprises, sociétés, artisans apportent leur soutien financier et technique. Le résultat outrepassera nos espérances, puisqu’il était attendu 900 personnes et ce sont en réalité entre 1 400 et 1 600 personnes qui sont venues voir, écouter et danser.

 

DenebHistoire2000d

2000

A la demande unanime des villageois et des élus locaux, il semblait incontournable que soit à nouveau organisée cette manifestation. Plus de 65 personnes se sont mobilisées pour mettre sur pied le festival, vision an 2000. Leur énergie, leur volontarisme, les sponsors encore plus nombreux, ont permis de multiplier par 4 les moyens financiers, techniques et logistiques.

Moyens mis en place :

  • Scène 1 : doublée en surface (piste de 100m² pour danser).
  • Scène 2 : 81 m² pour le confort des musiciens.
  • 8 000 Watts de puissance sono.
  • 54 000 Watts de puissance électrique, light appropriés.
  • Parkings de 1 500 places.
  • Surface d’accueil de 1,5 ha.
  • Buvette et restauration : 25 m de stand, 30 personnes pour servir.
  • Service de sécurité composé de professionnels, aidé de membres de l’organisation.
  • Vente d’articles à l’effigie de la manifestation.

Un programme enrichi :

  • 4 groupes sélectionnés.
  • 1 orchestre de variétés.
  • des animations et des jeux : majorettes, show-girl, jongleurs, cracheurs de feu, le planté de clous, la pesée du jambon, etc.
  • des exposants et artisans présentent leur savoir-faire : coiffure en plein air, expositions de tableaux etc.

Résultat : plus de 2 000 personnes enthousiasmées ont passé une grande partie de la nuit sur le site, pour profiter pleinement des spectacles proposés.

 

DenebHistoire2002b

2001

On prend les mêmes et on recommence ? Pas tout à fait...

Le facteur météo s’en mêle… Pour cette 4ème édition, ce que nous redoutions tous est arrivé : bourrasques, pluie... Les éléments étaient contre nous, compliquant considérablement l’avancement dans les derniers préparatifs : stands retournés, balances (réglages son) interrompues… Ces conditions climatiques étaient évidemment les pires pour le déroulement d’un festival en plein air...

C’est donc inquiets, soucieux, que nous avons abordé l’ouverture des 4ème Eguillennes :

Le public serait-il au rendez-vous ?

Les infrastructures allaient-elles résister aux intempéries ? ...

La réussite !

Le public (environ 1 200 personnes), fidèle, n’a pas hésité à braver le temps : « Pour rien au monde, on aurait manqué ça ! ... ». Ouf !! Grosse satisfaction pour les 80 bénévoles. Bien sûr, si les conditions avaient été meilleures...

 

DenebHistoire2002a

2002

Tout d’abord, nous signalons que pour la première fois depuis leur existence, les Eguillennes ne sont plus organisées par l’association NATURE et ce après 4 années pleines de réussite. L’organisation est assurée par l’Association DENEB, nouvellement crée.

Aussi, les membres de DENEB tiennent à remercier et à souhaiter bon vent à NATURE qui poursuivra ses activités avec le savoir-faire et tout le sérieux que nous lui connaissons.

Dans le but d’augmenter le capital employé au financement des Eguillennes, diverses manifestations ont été organisées avant le festival :

  • 15 décembre 2001 -> Soirée concert avec 3 groupes au programme.
  • 16 mars 2002 -> Soirée St Patrick.

Mine de rien, le budget de cette année atteint les 20 000 € !

Le soutien financier de nos fidèles sponsors est renouvelé :

  • Le Conseil Général de Haute Saône,
  • Le Centre d’information Jeunesse de Vesoul,
  • Les entreprises, artisans et commerçants de la région.

Résultats : cette édition atteint une qualité de programme, de son, de spectacle visuel plus que respectable. Cette fois les champs débordent de véhicules. Plus de 2 000 personnes sont au rendez-vous. Une fois de plus, l’astuce des deux scènes et la programmation diversifiée nous donnent un patchwork de générations.

Nous sommes passés de 360 personnes en 1998 à plus de 2 000 en 2002. Il faut prendre une décision car malgré les divers sponsors qui nous suivent, nous n’avons plus la structure matérielle et morale pour gérer tant de personnes, nous ne sommes plus dans les clous au niveau sécurité, l’organisation nous prend énormément de temps, les organisateurs s’épuisent… La décision est prise, il n’y aura pas d’édition 2003. Pourtant cette dernière édition a été au summum. Nous gardons tous en nous une certaine fierté, d’être arrivés à amener pour le biais de la musique, plus de 2 000 personnes dans ce petit Hameau. Nous sommes quelques un à garder encore l’espoir qu’un jour, Les Eguillennes renaissent...

 

DenebHistoire2012b

2012

Et oui, les fidèles sont là et encore motivés...

Une petite étincelle, un déclic, ont suffi à faire renaître les Eguillennes. Ainsi, après 10 ans d’absence, le festival refait surface. Sommes-nous encore capable de l’organiser ? Le challenge est lancé, en un délai express (4 mois), les Eguillennes (re)prennent forme.

Aucun moyen financier mise à part nos quelques euros restants de 2002. Nous prenons tous un risque au vue du budget, nous prévoyons 300 personnes chaque soir. 10 ans d’absence, on se doit de marquer le coup cette année et les gens de la commune nous soutiennent. Gros changement pour cette nouvelle édition : 2 JOURS de musique annoncés soit 11 groupes régionaux. On a dit qu’on mettait le paquet c’est chose faite ! Une centaine de personnes a été mobilisé pendant ces 2 jours pour offrir un spectacle et monter un site capable d’accueillir facile des centaines de festivaliers avec bien évidemment un camping et surtout une scène digne de ce nom et déjà connue car il s’agit de la GreenRoom des Eurockéennes de Belfort !

Hélas, le temps n’est pas au RDV et la pluie, la boue, le froid se sont aussi invités ! Nous comptabilisons donc 300 courageux pour cette édition retour ! Les points positifs sont que cette nouvelle édition nous a permis de reconstituer un nouveau bureau de gens motivés par le projet et tout le monde est positivement étonné par cette édition. Les moyens mis en œuvre sont digne d’un festival de professionnel. La motivation est là pour poursuivre ce projet.

 

DenebHistoire2013

2013

Avec l’encouragement des villageois et de la Commune de Recologne-les-Rioz, toute l’équipe des Eguillennes est motivée pour cette nouvelle édition car nous savons que les gens attendent ce genre de manifestation en milieu rural.

Avec un budget réduit, nous mettons tout en œuvre pour que cette nouvelle édition reste une édition remarquable :

Plus de 5 000 flyers et 300 affiches vont être mis en place dans les alentours,

Nous sollicitons cette année les divers moyens de communication à notre portée : radios locales, presse locale, Facebook...

Nous avons revu notre prix d’entrée à 3 € que nous décidons de reverser aux groupes qui, jusque-là, jouaient bénévolement. C’est bien maigre mais à aujourd’hui, il nous est impossible de dégager un cachet pour tous.

Notre volonté est de faire le maximum pour que la progression de cette manifestation se poursuive dans les meilleures conditions et d’atteindre une qualité de programme, de son et de spectacle visuel plus que respectable et ce afin de satisfaire pleinement notre public.

Fany POURCELOT